TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT
Chapitre 1. RAPPELS
Chapitre 2. PRESCRIPTIONS DU P.C.G. POUR LA PRESENTATION DES COMPTES ANNUELS
Chapitre 3. ANALYSE DU TABLEAU DE FINANCEMENT - PARTIE I
3.1. Objectifs du tableau I
3.2. Ressources
3.2.1. Capacité d'autofinancement de l'exercice (C.A.F.)
3.2.2. Cessions d'immobilisations corporelles ou incorporelles
3.2.3. Cessions ou réductions d'immobilisations financières
3.2.4. Augmentation des capitaux propres
3.2.5. Augmentation des dettes financières
3.3. Emplois
Chapitre 4. ANALYSE DU TABLEAU DE FINANCEMENT - PARTIE II
Chapitre 5. MODELES DE TABLEAUX DE FINANCEMENT
Chapitre 6. COMMENTAIRES SUR LE TABLEAU DE FINANCEMENT DE L'EXERCICE
Chapitre 7. SYNTHESE
Chapitre 8. APPLICATION 01
Chapitre 9. APPLICATION 02
Page d'accueilTable des matièresNiveau supérieurPage précédenteBas de la pagePage suivanteCours au format PDF

3.2.5. Augmentation des dettes financières

 

D'après le tableau : Etat des échéances des créances et des dettes (tableau 2057).

Ce sont les mouvements Crédit de l'exercice des comptes 16. Emprunts .

Pour les emprunts obligataires, les mouvements portés au débit du compte 169 « Primes de Remboursement des Obligations (PRO)» (tableau 2055 cadre D) doivent être déduits (actif fictif). En effet, seul le prix d'émission de l'emprunt obligataire est effectivement encaissé.

 

A la fin de l'année de souscription de l'emprunt, une partie des primes de remboursement est déjà amortie. Il faut donc reconstituer le montant total initial des primes de remboursement :

Montant initial = solde du compte 169 PRO + dotations aux amortissements

 

Pour les emprunts, il est nécessaire de rechercher les augmentations des rubriques et comptes :

  • « 161-Emprunts obligataires convertibles »,
  • « 163-Autres emprunts obligataires »,
  • « 164-Emprunts et dettes auprès des Etablissements de Crédit »,
  • « 167/168-Emprunts et dettes financières divers ».

 

A déduire :

  • les Intérêts Courus Non Echus (I.C.N.E.) sur emprunts (Passif Hors Exploitation),
  • les Concours Bancaires Courants (C.B.C.) transférés en Trésorerie Passive.

 

Rappel : en cas de souscription d'un contrat de crédit bail, la valeur du bien est considérée comme financée par emprunt (voir retraitements du bilan fonctionnel) /

  • Actif : valeur d'origine du bien en crédit bail.
  • Passif : cumul des amortissements pratiqués et valeur comptable.
Page d'accueilTable des matièresNiveau supérieurPage précédenteHaut de la pagePage suivante